• Sakina Traoré

Pourquoi j'ai échoué après 6 semaines de planification de mes projets



Ceux qui me suivent depuis longtemps le savent : je suis une adepte, une aficionado, une amoureuse de carnets. C'est donc sans surprise (enfin si quand même) que l'année dernière j'ai commencé à penser, produire et vendre mes propres carnets :


- un carnet feel-good qui permet de rester concentré sur l'essentiel, de se remotiver, noter ses plus beaux souvenirs et ses plus jolies victoires et de "journaler" notre vie ;


- un planificateur hebdomadaire pour noter ses tâches chaque jour et ne plus rien oublier ;


- et enfin, le dernier en date que je n'ai même pas mentionné sur Facebook depuis sa sortie jusqu'à ce que j'épuise le premier stock, un carnet de gestion / planification de projets.


Tandis que j'ai simplement conçu le premier planner pour les gens qui ont parfois trop de choses à faire et ont tendance à les oublier, le second est fait spécifiquement pour ceux qui ont des projets à accomplir et qui veulent pouvoir les réaliser en les découpant par petits objectifs qu'ils peuvent traquer dans le temps.


Ce planner projets est fortement inspiré du livre " Aller à l'essentiel " de Leo Babauta ; le principe est simple : on se donne 6 semaines pour réaliser entre 1 à 3 projets. Pas plus.


J'ai commencé à utiliser mon carnet la première semaine de janvier 2022 avec trois objectifs (projets) définis : 1) publier mon roman ; 2) lancer un second podcast ; 3) concevoir un jeu de cartes de self-help.


Et comme le titre de cet article le révèle, je vais vous exposer toutes les raisons pour lesquelles j'ai échoué à chacun de ces objectifs. Chez moi en Côte d'Ivoire, on dit que j'ai lourdement " tapé poto ".


  • La mauvaise définition de l'objectif

Le planner projets, comme je vous l'ai dit, est découpé par périodes de 6 semaines pour réaliser 1 à 3 projets. Donc, logiquement, il faut avoir des projets qui sont réalisables en 06 semaines.


Qui publie un roman en six semaines, surtout quand il est encore en cours d'écriture ? Pas moi, en tout cas pas pour le niveau de travail que je voulais y mettre.


Qui conçoit tout un jeu de cartes dans le domaine du développement personnel, en six semaines, alors qu'il vient juste d'en avoir l'idée ? Again, pas moi.



Je me rends compte aujourd'hui qu'il aurait été plus raisonnable de revoir certains objectifs de projets à la baisse.


Par exemple, pour les six premières semaines de l'année, se donner comme objectif : " terminer l'écriture du livre " puis pour les six semaines qui suivent " faire corriger le livre et concevoir la couverture " et enfin " faire publier le livre ".


Pour les cartes, j'aurais dû me donner déjà six semaines de recherches, de benchmarking, de test de l'idée pour voir si c' était faisable (ça ne l'était pas avec mes connaissances à moi toute seule) puis six semaines à les concevoir et six semaines à les réaliser.


En gros, j'ai voulu brûler les étapes, y aller trop vite... et j'ai voulu réaliser en six semaines ce qui prendra au moins deux fois ce temps.


Leçon : Pour ceux qui ont acheté mon carnet, ceux qui ont leur carnet à eux ou tout simplement ceux qui veulent réaliser certains objectifs / projets, assurez-vous de définir des buts qui sont atteignables dans les temps que vous vous êtes fixés. Cela semble évident but look at me !



  • Le manque de discipline face au manque d'inspiration


Je fonctionne beaucoup à " l'inspiration " qui vient toute seule, surtout en dehors de mon boulot.


Là-bas j'ai des deadlines qui, s'ils ne sont pas respectés, vont m'attirer des ennuis. Alors j'utilise toutes les techniques que je connais pour stimuler mon inspiration et trouver des idées pertinentes quand il le faut.


Mais quand on en arrive à mes projets, qui me mettrait la pression ? Je ne dois rien à personne alors même si je me suis fixé un délai, je n'arrive pas à travailler sans que l'inspiration ne vienne par magie.


PS : J'ai toujours cru qu'il était normal pour un créatif d'attendre que l'inspiration vienne mais la vérité c'est que l'inspiration se provoque, se nourrit, s'entretient... et s'encadre de discipline ; donc je dois y travailler.



La conséquence de ceci est que, sans discipline et attendant que les mots me viennent d'eux-mêmes, j'ai passé des semaines avec un bouquin " presque terminé " dont je n'arrivais pas à écrire le dernier chapitre.


Chaque jour, j'écrivais " terminer le bouquin " et chaque jour se terminait sans que je n'aie écrit une seule ligne. Pour un bouquin que j'aurais dû terminer dès la seconde ou la troisième semaine de janvier, c'est seulement il y a quelques jours, dans la dernière semaine de février que j'ai pu écrire le chapitre manquant et l'envoyer à la correction.


Oui, j'ai dû me forcer à écrire comme je l'ai rarement fait dans vie mais c'était impératif et aujourd'hui je sais que je dois trouver des moyens de prévenir le manque d'inspiration et être plus disciplinée dans mes travaux créatifs.


Leçon : si vous évoluez dans un domaine créatif où il vous faut de l'inspiration pour travailler, n'attendez pas simplement qu'elle vienne à vous ; créez un cadre pour elle, cherchez comment l'attiser, la cultiver... et surtout imposez-vous une certaine discipline quotidienne. Même s'il s'agit juste d'écrire impérativement une page ou un paragraphe par jour.



  • La mauvaise estimation de l'impact des autres sur mon programme

Ceci m'a retardée au niveau du livre et au niveau du nouveau podcast.


Pour le podcast, c'est un nouveau concept où je donne exclusivement la parole aux autres. Je n'interviens pas. Il dure entre 5 et 10 minutes et c'est l'invité qui parle tout le long, de façon anonyme. Autant de dire que si les gens ne m'envoient pas leurs contributions, je ne peux pas lancer le podcast !


Pour le roman, il me fallait une relecture complète et une jolie couverture.


Puisque je l'ai écrit, je ne faisais pas confiance à mes yeux pour tout détecter et tout corriger ; je l'aurais lu avec ma mémoire et du coup mes yeux n'auraient pas tout vu.


Pour la couverture, j'aurais pu la faire moi-même dans Canva où je fais 100% de mes créations visuelles depuis des années (même les carnets que je vends sont faits dans Canva) mais je voulais quelque chose qui ne pouvait être fait que par un illustrateur et je connaissais la personne parfaite pour cela !


Le hic avec le fait de devoir collaborer avec d'autres personnes, c'est que ces dernières ont leurs propres délais dont vous allez devoir tenir compte.



Pour la relecture du livre encore, ça va. On m'a promis un premier retour en trois jours mais pour la couverture... je l'ai confiée à quelqu'un qui marche comme moi à l'inspiration (OMG mdr).


Elle m'a déjà montré quelques idées, quelques sketchs... mais on n'a pas encore de premier jet après environ un mois.. et tu ne peux pas mettre la pression à quelqu'un qui a décidé de te faire le travail gratuitement, right ?


Une solution ici serait peut-être d'insister pour rémunérer ceux qui veulent vous faire un travail gratuit en échange d'un délai fixe qu'ils devront respecter ; si vous pouvez vous le permettre, j'entends.


Anyhoo, voilà donc une chose à laquelle je n'avais pas pensé et qui a aussi fait échouer mon plan de publier mon livre en 6 semaines et de lancer un nouveau podcast.


Leçon : si vous devez traiter avec des prestataires extérieurs, si quelqu'un d'autre que vous doit vous aider à réaliser votre projet, prenez soin de parler avec cette personne le plus tôt possible afin d'avoir ses délais de travail et de les inclure dans vos plans.


Par exemple, si vous devez prendre 3 semaines pour concevoir vos nouveaux vêtements et que le couturier a besoin de 4 semaines pour tout confectionner, alors vous n'aurez pas " terminer ma collection " comme objectif des 6 semaines dans le carnet.


Vous pourriez avoir " terminer la conception des vêtements " pour les six premières semaines et " faire coudre tous les vêtements " pour les six semaines suivantes.


Cela vous permettra à vous d'avoir trois semaines supplémentaires au cas où une force majeure vous ralentirait et vous aurez aussi deux semaines supplémentaires au cas où le couturier ne tient pas ses délais ou dans le cas où certains vêtements sont à rattraper / refaire.



  • Le nombre de projets à réaliser


C'est vrai que dans le principe du carnet, on peut travailler jusqu'à 3 projets à la fois mais je vous conseille vivement de ne partir que sur un seul projet chaque six semaines ; à la rigueur, deux projets si l'un d'entre eux est beaucoup plus léger que l'autre.


Et je le dis si comme moi, vous avez un job à part entière. Personne n'attend de vous que vous travailliez cinq jours par semaine, de 8h à 17h et que vous réalisiez 3 projets chaque six semaines. This is insane, vous êtes un être humain, pas une machine.


Donc si vous avez mon planner et que vous n'avez pas d'autres occupations prenantes à côté comme un boulot ou des études, by all means, allez-y pour vos trois projets ! Mais si vous avez une occupation, on va dire principale, réduisez le boulot supplémentaire que vous vous donnez et prenez votre temps pour bien faire les choses.



Moi j'avais démarré avec 2 projets : le livre et le podcast. Mais puisque les contributions du podcast tardaient à venir et que j'avais du temps à tuer (temps que j'aurais dû utiliser à écrire mon chapitre manquant), j'ai rajouté un nouvel objectif, celui du jeu de cartes.


Ne faites pas comme moi. Ne vous surchargez pas de projets, d'objectifs, de travaux juste parce que vous avez du temps par ci par là. Reposez-vous pendant ce temps-là, lisez, dormez... faites ce que vous voulez mais ne vous rajoutez pas du travail. Cela ne fera que vous ralentir.


Leçon : si votre premier projet est plutôt lourd, concentrez-vous sur lui et lui seul. Si vous avez un projet moyen et un projet léger, alors vous pouvez les combinez. Mais faites attention à ne pas en faire trop à la fois.



Voilà, c'est tout pour moi. Bien sûr, je n'abandonne pas ces projets, je compte publier le roman bientôt inshaaAllah et sortir le podcast (le jeu de cartes je le mets en stand-by). Je vais juste mieux m'organiser et on s'en reparle encore dans un mois et demi !


Allez oust, on se revoit sur une autre page du blog !



La bise,

Sassy_Sakina

201 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout